Brasero asbl

En Fédération Wallonie Bruxelles, au 1er janvier 2017, 690 jeunes en rupture familiale ne pouvaient être accueillis dans une structure adéquate. En moyenne, un jeune de l’arrondissement de Nivelles doit attendre plus d’un an avant de trouver une place.

Notre projet consiste à créer un service résidentiel général (SRG) dans l’Est du Brabant wallon, pour héberger 15 enfants de 2,5 à 18 ans en situation de rupture familiale.

Pour proposer un accueil qui valorise la formation et l’autonomie, nous avons besoin de votre soutien !

Restons en contact

Nous n’aimons pas les spams non plus, mais c’est sympa d’avoir de temps en temps des petites nouvelles sur l’avancée du projet.

Qui sommes-nous ?

Tout a commencé ...

Depuis toute petite, je rêve de gérer un orphelinat. Les années ont passé, mon rêve ne s’est jamais évaporé. De nos jours, on ne parle plus d’orphelinat bien sûr, mais il existe toujours des structures qui accueillent des enfants dont les parents ne peuvent s’occuper pour diverses raisons, pour des durées variables. Ces structures sont aujourd’hui appelées des S.R.G. (Service Résidentiel Général). Le nombre de places disponibles en Communauté Française est stable, voire en diminution. Or, les besoins ne cessent de croître, au même rythme que la population finalement. J’ai pour espoir d’un jour ouvrir un SRG. Je souhaiterais même aller plus loin dans ce projet en favorisant des relations intergénérationnelles et en y joignant une structure d’accueil pour des personnes âgées qui aimeraient développer des relations avec des jeunes. Les bâtiments des uns et des autres seraient séparés, et ils pourraient se rencontrer dans un bâtiment commun à la structure. Pascale Bertrand

Benoît, notre parrain

Benoît Postic … vous l’avez déjà rencontré! Le plus souvent derrière un déguisement, chez les Baladins du Miroir ou à la Ferme de la Dîme.
Benoît est un enfant dont les parents ne peuvent s’occuper. Dès ses trois ans, avec son frère, il est pris en charge par l’assistance publique (DDASS). Ce sont les rencontres et surtout la lecture qui lui ont permis de trouver sa place dans la vie.

Lorsqu’il pense à Noël, cette fête de la naissance entre un papa et une maman, même des années plus tard, l’émotion l’envahit. Le projet Brasero l’interpelle de par son vécu, mais aussi parce que ce projet valorise l’émerveillement, la formation, et l’autonomie.

L'équipe Brasero

Nous sommes une dizaine d’habitants du Brabant wallon Est à être interpellés par la souffrance vécue par les enfants qui ne peuvent être accueillis dans des structures adéquates, faute de place dans la région.

Pascale Bertrand, économiste de formation, ayant travaillé 15 ans en PME dans l’achat, la vente, la logistique, la comptabilité et l’implémentation de progiciels intégrés de gestion (PGI ou ERP), professeure d’économie depuis 8 ans, diplômée d’un Master en Sciences de l’Éducation, option gestion d’institutions socio-éducatives. « I have a dream »

Marie Antoine, assistante sociale dans le domaine de la petite enfance.
« Ce projet m’interpelle et m’enthousiasme, car il a le désir de soutenir les enfants à avancer dans leur autonomie adulte. Il a de même le désir de soigner le lien famille et enfants quand c’est possible. »

Thérèse Wolters – d’Udekem d’Acoz, infirmière pédiatrique, mariée et mère de 4 enfants.
« Ayant travaillé comme bénévole dans une école des devoirs à Bruxelles avant de me marier, j’attache beaucoup d’importance à l’éducation et à la scolarité qui sont des tremplins pour l’avenir. Très soucieuse de justice sociale, je suis enchantée de m’impliquer à un projet qui lutte contre les inégalités et désire offrir à des enfants en difficulté la chance de s’en sortir tout en préservant le lien familial si c’est possible. »

Vincent Kervyn de Meerendré, marié, père de 6 enfants, diplômé éducateur – instituteur, formateur en Eco Jardinage, diacre, aumônier scout.
« Dès mon enfance en famille nombreuse, j’ai appris à vivre ces situations où notre maison devenait pour un temps ce lieu où il faisait bon poser ses valises . Frère, oncle et maintenant père d’accueil, je souhaite contribuer à ce beau projet qui prend tout son sens pour ces enfants bousculés par la vie. »

Philippe Lengelé, menuisier, accueille des stagiaires en formation depuis plus de dix ans, père de 4 enfants
« Depuis 10 ans, je forme des stagiaires à la menuiserie, mais aussi à l’insertion professionnelle de manière plus large et surtout, je les conforte sur leurs capacités et leur confiance en eux. Le savoir-faire et le savoir-être sont deux piliers essentiels à la construction humaine, c’est pourquoi je suis attaché à ce projet particulier. »

Christine Strauven, secrétaire et formatrice dans l’insertion socioprofessionnelle.
« Dans mon secteur professionnel, on retrouve souvent des adultes sans diplôme qui sont passés par des maisons d’accueil pour enfants. C’est pour cela que j’accompagne ce projet où le soutien aux études aura une place importante. »

Jean-François Viu Masia, éducateur depuis plus de 30 ans dans différents secteurs, père de 6 enfants, attaché à l’éducation des générations futures et à la justice sociale. La pédagogie est une de mes passions!
« L’éducation est une mission impossible, c’est pour cela qu’il est bon de tenter de la réaliser! »

Comment nous aider ?

Les dons d'entreprises

Vos dons sont les bienvenus sur le compte BE57 1431 1019 5135
Avec en communication:
votre numéro d'entreprise pour recevoir un reçu pour mettre dans votre comptabilité.

Laisser une trace dans le monde

Les enfants auront toujours besoin de nous, de vous. Les legs (universels ou en duo) sont de belles alternatives, dans lesquelles tant le testamentaire, l'héritier et l'asbl sont gagnants. Votre notaire vous l'expliquera mieux que nous, et nous sommes toujours disponibles pour une rencontre.

Les dons des particuliers

Vos dons sont les bienvenus sur le compte BE57 1431 1019 5135
Avec en communication:
Don.
Nous ne sommes pas agréés pour la déductibilité des dons.

Notre cause est sur BonnesCauses.be, un site de la Fondation Roi Baudouin.

Participer au crowdlending

Pour nous aider à se faire agréer, nous lançons une campagne de crowdlending jusqu'au 15 septembre 2021

la tribu

S'inscrire à la newsletter ci-dessous pour recevoir les dernières actualités.

Les likes

Nous apprécions les likes et partages sur les réseaux sociaux.

Encore plus facile ...

Nous vous proposons une plateforme de paiement pour vos dons grâce au système sécurisé Mollie.

Name: votre nom et votre prénom (pour l’éventuelle attestation fiscale que nous pourrons peut-être décrocher un jour)

Votre adresse mail permet de vous envoyer un avis de bonne réception de votre don.
Le numéro de téléphone (Phone Number) n’est pas obligatoire.
Votre adresse est celle à laquelle nous enverrons les attestations.
Vous pouvez choisir un Projet sur lequel nous travaillons actuellement.
Enfin, un petit message nous fait toujours plaisir 😉

Dernières étapes:
Indiquez le montant du don, soit en choisissant dans la liste déroulante, soit en indiquant un montant de votre choix.
Choisissez le mode de paiement qui vous convient le mieux
  • carte de crédit – Visa, Mastercard
  • SEPA – Bank transfert – (=virement)
  • Bancontact (carte bancaire ou QR Code)
Enfin, cochez la case: « I hereby agree to the Privacy Policy » – « J’ai lu et j’accepte les conditions de respect de la vie privée »
Et appuyez sur DONATE
Vous serez alors dirigé vers une page de paiement.

les entreprises

Nous vous invitons à indiquer le nom de votre entreprise dans le "Company Name" et votre numéro d'entreprise dans le "Message"

Les particuliers

Nous récoltons vos données (adresse et nom) dans le seul but de vous tenir au courant de l'avancement du projet. Si vous ne désirez pas être tenu au courant, merci de l'indiquer en commentaire.

Montant